iEcology : que peut nous apprendre le monde en ligne sur le monde naturel ? Par Franck Courchamp

Fondation Article publié le 21 avril 2020 , mis à jour le 24 juin 2020

Il est aisé de constater le nombre croissant d'interactions numériques entre nous et avec notre environnement . Il peut s’agir de nos publications sur les réseaux sociaux,  de moteurs de recherche sur Internet ou de navigations sur le Web.

Paradoxalement, penser que la culture technologique d’aujourd’hui nous éloigne de la nature, c'est oublier la multitude d'informations, qu'elle nous fournit sur les animaux et les plantes à travers les données disponibles et en constante augmentation.Beaucoup de ces données ne sont pas délibérément recueillies mais s'expriment à travers notre besoin constant de connexion, ce qui est une nouvelle source d’information inattendue pour les écologues.

Dans un article publié dans la revue Trends in Ecology & Evolution de juillet 2020, un groupe de chercheurs internationaux dont Franck Courchamp, Directeur de Recherche CNRS basé à l’Université Paris-Saclay et porteur de la chaire AXA Biologie des Invasions a exploré ces options dans un nouveau domaine qu’ils appellent iEcology. Leur étude a cartographié ce nouveau domaine, ses possibilités, ses défis et ses futures orientations potentielles.