Chaire AXA biologie des invasions

Prédire quelles espèces animales ou végétales sont susceptibles de constituer la prochaine vague d'envahisseurs, quelles régions risquent d'être les plus envahies dans un avenir proche et quels en seront les impacts.

Avez-vous déjà entendu parler d’invasions biologiques ? Ou encore d’espèces envahissantes ? Ce sont des espèces qui ont été introduites dans un écosystème dans lequel elles n’ont pas évolué, qui gagnent sur les espèces locales, s’établissent et causent des dégâts importants, que ce soit sur le plan écologique, sanitaire ou économique.

Le projet de recherche de la chaire s'appuie sur des analyses de grosses bases de données et sur des modèles statistiques pour fournir des scénarios d'invasions biologiques à l'échelle mondiale pour les décennies à venir. Ceux-ci permettront aux décideurs et gestionnaires de la biodiversité d’adapter leurs systèmes de surveillance et de gestion.

En outre, la chaire publiera des bandes dessinées et produira des vidéos pour faire découvrir au grand public le monde fascinant des espèces envahissantes.


 

Franck Courchamp est chercheur, écologue. Après une formation purement universitaire, il a fait un premier postdoc d’un an au Scripps Institution of Oceanography de l’University of California San Diego, puis un second de deux ans à Cambridge University en Angleterre. Il a été recruté au CNRS en 2000 dans un laboratoire basé à l’Université Paris-Saclay.

Aujourd’hui Directeur de Recherche CNRS, il anime l’équipe de recherche « Dynamique de la biodiversité et macro-écologie » au sein de l’Institut pour la Diversité, l’Ecologie et l’Evolution du Vivant (IDEEV). Il est également membre de l’Académie Européenne des Sciences.

L’écologie, la science des relations entre les êtres vivants et leur milieu, m’a toujours intéressé par son degré de complexité. A la base dynamicien des populations et penché sur l’étude des variations de populations d'espèces en interaction, comme les prédateurs et leurs proies, je me suis orienté sur l’analyse des invasions biologiques qui sont une des plus grandes causes de perte de biodiversité à l'échelle de la planète. Cette contribution scientifique est d’autant plus importante qu’il s’agit d’un sujet de société majeur.
Le Porteur de la chaire

Activités récentes (2019)

La convention de mécénat a été signée le 30 octobre 2019. Dès le mois suivant, une post-doctorante spécialiste en macro-écologie des espèces envahissantes a été recrutée pour renforcer l’équipe de recherche.

Dans le même temps, un atelier de travail a réuni sur 3 jours 47 experts de divers disciplines et issus de 27 pays pour analyser les coûts économiques des invasions biologiques à travers le monde à partir d'une base de données unique construite par le porteur.

Deux autres personnels scientifiques ont rejoint l'équipe.

> En savoir plus sur le site de l'équipe