Aller au contenu principal

Chaire européenne de l'immatériel

La chaire développe son programme autour de trois thématiques importantes pour la recherche et l’action : l’innovation (autour des questions de propriété intellectuelle, de valorisation d’actifs d’innovation),  le numérique (autour de la valorisation des données, et des questions de cybersécurité liées aux actifs immatériels) et les territoires (identification, mesure et pilotage des actifs immatériels territoriaux).                                                                                                                                           

THÉMATIQUE

L’immatériel est une ressource généralement invisible qui pourtant, est omniprésente dans les systèmes socio-économiques. On pense d’emblée aux droits de la propriété intellectuelle (brevets, dessins et modèles, marques, logiciels…) mais l’immatériel intègre également les processus organisationnels, les infrastructures technologiques, les systèmes d’information, la réputation, les cerveaux de chacun des collaborateurs d’une entreprise ou d’une organisation… C’est dire l’étendue du champ, et la difficulté de tout exercice de modélisation et de valorisation ; ceci d’autant plus que ces facteurs se caractérisent par une grande volatilité : contrairement aux biens matériels, les ressources immatérielles ne créent de valeur que combinées entre elles ainsi qu’à des ressources à caractère matériel. Dans un contexte socio-économique en profonde mutation, notre vision du modèle de création de valeur, que ce soit dans les entreprises ou les organisations publiques, doit être fondamentalement remaniée et davantage pensée dans une perspective systémique.

Depuis sa création en 2008, la chaire s’attache par ses travaux de recherche et ses collaborations avec de nombreux acteurs institutionnels français et européens, à mettre en évidence comment les modes d’organisation émergents vont inciter à la survenue de nouvelles formes d’actifs immatériels à modéliser, à valoriser et à manager.

AHMED BOUNFOUR, PORTEUR DE LA CHAIRE

Ahmed Bounfour est Professeur des Universités à l’Université Paris-Saclay et responsable du Master 2 Management du Capital immatériel. Il est membre du laboratoire Réseaux, Innovation, Territoires, Mondialisation - RITM où il dirige l’axe Réseaux et innovation.


Ses recherches portent principalement sur la valorisation du capital immatériel des grands groupes internationaux, ainsi que sur la définition de politiques d’innovation pour les grands programmes de recherche nationaux et internationaux. Ahmed Bounfour a publié de nombreux articles dans des revues académiques et professionnelles et a coordonné plusieurs numéro spéciaux de revues académiques nationales et internationales sur la thématique du capital immatériel, de la connaissance et de l’innovation. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages traitant du capital immatériel et de l’innovation.

Retrouvez toute l'actualité de ses travaux sur le site de la chaire européenne de l'Immatériel.

"Le développement et la valorisation du capital immatériel en France ne peuvent être organisés de manière satisfaisante qu’en mettant l’université au cœur du dispositif de la triple hélice. Derrière ceci, se profile toute la question de la performance des systèmes socioéconomiques, et sa réévaluation tant au plan analytique que de l’action."
Professeur Ahmed Bounfour

ACTUALITÉS

Chaire

LE CAPITAL IMMATÉRIEL, UN ÉLÉMENT CLÉ POUR LA SORTIE DE CRISE

Ahmed Bounfour, porteur de la chaire Européenne de l’Immatériel, a présenté ses travaux sur l’innovation...

Article publié le : 28 mai 2021

LES MÉCÈNES

La chaire est entrée dans une seconde phase de développement en 2015 avec la signature d'une convention de mécénat avec la Caisse des Dépôts et Consignations, puis de celle avec la Fédération Nationale des Banques Populaires en 2018.

"L'année 2019 est la première année "pleine" du soutien de la Fédération Nationale des Banques Populaires à la chaire de l'Immatériel. Une année riche durant laquelle nous avons eu de nombreux échanges avec Ahmed Bounfour, titulaire de la chaire, pour travailler à la mise en place d'un indice de l'innovation territoriale. L'idée est de détecter les capacités d'apprentissage d'une région à l'autre, d'identifier les leviers de réussite.

Sa vision de chercheur est précieuse pour nous, tout comme l'est pour lui la vision opérationnelle des Banques Populaires que nous représentons. L'innovation dans notre réseau de banques coopératives et autonomes dans leur région a toujours guidé le sens de notre action et correspond à une vraie réalité terrain.

Ce partenariat se déploie par l'intermédiaire de notre Fonds de dotation, est donc très stimulant car il fait avancer la recherche, occasionne des synergies et collaborations inédites. Il encouragera in fine sans aucun doute de belles réussites partout dans le territoire."

Céline Kech

Directrice des Partenariats et du Mécénat -Fédération Nationale des Banques Populaires