Chaire la physique autrement

Repenser la façon dont on peut vulgariser la physique expérimentale.

Depuis 2013, la chaire a pour objectif de mieux comprendre ce qui se joue dans les nouvelles formes de médiation scientifique, à la fois du point de vue des contenus et des interactions avec le public.

Cette réflexion passe notamment par des collaborations entre science et design, des projets interdisciplinaires, des ateliers étudiants tournés vers la création collective d’une action de médiation.

Ces collaborations permettent de développer de nouveaux modes de communication de la science vers le grand public.

Elles inspirent également de nouvelles formes d’enseignements, évalués dans leurs effets sur les compétences à la fois transversales et disciplinaires.


 

Julien Bobroff est Professeur des Universités en physique à l'Université Paris-Saclay. Il a intégré en 1994 le Laboratoire de physique des solides (LPS) pour étudier les propriétés quantiques de la matière à basse température, en particulier les supraconducteurs et les aimants quantiques. Depuis 2013, il y anime une équipe de recherche qui développe trois axes : l’innovation, la diffusion, et la recherche.

L’innovation est centrée sur des collaborations avec le monde du design et des arts appliqués. Plus de 130 projets ont déjà été créés autour de la physique, en médiation scientifique ou en innovation pédagogique. Ces projets sont mis à disposition gratuite du grand public ou des professionnels, en français et en anglais. Ils sont également largement diffusés sur les réseaux sociaux, dans les musées de science ou dans les médias. L'équipe développe également une activité de recherche en collaboration avec des laboratoires de sciences humaines et sociales, par exemple sur l’interdisciplinarité.

Ce que nous apprécions dans cette chaire, c’est la confiance qui nous est accordée et la souplesse de gestion qui nous permettent d' " explorer de nouveaux territoires ", à la frontière entre vulgarisation, enseignement et design.
Le Porteur de la chaire

Activités récentes (2019)

Air Liquide a renouvelé son engagement dans la diffusion des connaissances en sciences auprès du grand public par la signature d’une nouvelle convention de mécénat le 13 juin. Un beau moment d'échanges autour des outils de vulgarisation scientifique développés par la chaire s’est tenu le 12 septembre avec le personnel d’Air Liquide dans les locaux saclaysiens du mécène.

*** Une année particulièrement créative ***

Le musée d'un mètre carré : neuf cubes, neuf pièces d’un musée, à découvrir l’une après l’autre pour comprendre la matière et les atomes qui la composent et voir ses spectaculaires propriétés. Sa conception est le fruit d’une collaboration avec le designer Alexandre Echasseriau et le mécénat en a permis la réalisation. Il a été montré pour la première fois au Quai des Savoirs à Toulouse avec l’exposition " Matière Quantique " en novembre 2019. Le grand intérêt de ce mini-musée est que chacun peut lui-même remplacer une expo par une autre de façon très simple, pour vulgariser sa science !

La fabrique du nano : des plateaux de jeu et des cartes de différentes familles pour vulgariser les nanosciences. Cet outil de médiation propose une nouvelle façon d’expliquer les différents aspects du monde de la nanophysique. En libre accès sur internet, il permet à chacun de choisir quoi présenter, dans quel ordre, avec quelles règles de jeu et d’inventer des interactions avec le public. Il a été diffusé dans les salles blanches en France grâce à un partenariat avec le réseau Renatech et l’Université Paris 13.

L'envers du décor : quand des illustrateurs s’emparent du tableau périodique des éléments. Le tableau périodique est un incontournable des salles de physique-chimie partout dans le monde. Vieux de 150 ans, présenté de façon très austère, il permet aujourd’hui encore de classer tous les atomes connus de l’univers. En collaboration avec des étudiants en illustration scientifique de l’Ecole Estienne, 7 visions mettant en scène des aspects peu connus et fascinants du fameux tableau ont été conçues. L’ensemble a été rassemblé sous forme d’une exposition qui a été montée à la Cité des Sciences pendant plusieurs mois et qui reste disponible dans une version téléchargeable gratuite.

Le smartphone physics challenge : 61 façons de mesurer la hauteur d’un bâtiment avec son smartphone ! N’importe quel smartphone peut être utilisé pour mesurer, en quelques minutes, l’angle, la lumière, le son, l’accélération, le champ magnétique… Mais comment mesurer la hauteur d’un bâtiment avec un smartphone ? La chaire a trouvé 61 méthodes qui ont été illustrées et filmées. Elles sont en téléchargement libre et permettent au système éducatif, aux musées et associations du domaine de la culture scientifique, de développer des ateliers originaux. De plus, tout amateur de physique peut s’amuser à répondre à ces challenges !

> En savoir plus sur le site de la chaire

Actualités